Apple est en pourparlers avec un certain nombre de fournisseurs de capteurs pour véhicules autonomes

Bien qu’un peu oubliée ces dernières années, Apple continue à développer sa plateforme de véhicules autonomes. Tim Cook lui-même l’a confirmé à l’époque, l’avenir du transport est autonome, électrique et partagé. De nouvelles rumeurs assurent que l’entreprise négocie avec différents fournisseurs de capteurs pour créer son propre système matériel pour une conduite autonome.

 

 

Selon Reuters, puisque Cupertino sont en pourparlers avec au moins quatre entreprises pour le capteur LIDAR (l’ensemble de radar et de caméras qui détecte tout autour de la voiture). De plus, ils travaillent également sur leur propre modèle. Apparemment, Apple recherche des modèles LIDAR qui seraient plus petits, moins chers et plus faciles à produire en série que les modèles actuels.

Comme c’est souvent le cas avec Apple, ils recherchent « un design révolutionnaire » pour cet ensemble de capteurs.

Si nous regardons le LIDAR actuel des voitures autonomes comme celles d’Apple, d’Uber ou de Google, nous constatons qu’elles sont incroyablement grandes et volumineuses. Ce n’est pas un problème pour une plate-forme d’essai, mais il ne serait certainement pas logique pour les voitures d’atteindre le client final avec quelque chose comme ça.

Le but ? Un ensemble de capteurs moins encombrants, cachés dans la voiture et surtout à moindre coût de production. Actuellement, un capteur LIDAR peut s’élever à des milliers d’euros par unité, l’idée serait de réduire ce prix à des centaines d’euros. Et précisément sur la production de masse et la réduction des coûts des composants, Apple a de l’expérience avec tous les iPhone, iPad et Mac qu’il a conçu et vendu au fil des ans.

De quoi parle la voiture d’Apple ? En fait, on dirait que ce ne sera pas une voiture, mais une plate-forme. Une entreprise complètement différente de celles que nous avons habituées à l’entreprise, au lieu d’être vendue directement au client final, sera vendue à d’autres entreprises. Par exemple dans le cadre d’alliances avec de grands constructeurs automobiles tels que Volkswagen ou Fiat Chrysler ou General Motors.

Ce qui est clair à l’heure actuelle, c’est qu’Apple développe son propre logiciel pour la conduite autonome. Ce logiciel nécessite des capteurs pour fonctionner et surtout un véhicule pour savoir où le faire. Comme nous venons de le voir, Apple peut concevoir ses propres capteurs LIDAR ou ne pas les faire fabriquer sur mesure par d’autres fournisseurs.

 

C’est la voiture elle-même qui fait planer le doute. En raison des difficultés logistiques, de fabrication et réglementaires liées à la création d’une voiture à partir de zéro, Apple accordera très probablement une licence à d’autres fabricants pour ce logiciel et ces capteurs auto-drivants. Par exemple, nous aurions un modèle BMW équipé de conduite autonome par Apple et distribué par BMW lui-même. Waymo de Google suit actuellement la même stratégie. Quoi qu’il en soit, il reste encore quelques années pour que cela devienne une réalité, nous verrons comment cela va évoluer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *