La Russie donne un ultimatum à Facebook et Twitter pour la protection des données

Facebook a fait face en 2018 à un scandale de fuites qui aurait touché plus de 120 millions d’utilisateurs. La Russie demande que les données des utilisateurs du pays soient conservées sur des serveurs situés sur son territoire. Roskomnadzor, l’organisme russe de réglementation des communications, a donné neuf mois à Facebook et Twitter pour localiser les données de leurs citoyens et les stocker sur des serveurs situés en Russie pour des raisons de sécurité. Un procès a été intenté et les entreprises ont été condamnées à une amende, a expliqué le régulateur Alexandr Zhárov, qui a ajouté que les entreprises ont eu le temps de se conformer au droit russe. Ce procès russe a une histoire en 2018, lorsque Facebook a répondu que les données de ses adeptes ne sont pas localisées selon des critères géographiques. Les fuites de Facebook ont été l’un des plus grands scandales de 2018, lorsque la société a reconnu qu’elle avait exposé les données d’au moins 120 millions de ses utilisateurs. Avec la fuite des données, Cambridge Analytica a influencé les campagnes politiques de Donald Trump et le Brexit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *